La République en Marche ! : le "ni assimilation, ni opposition" du député PS de la Corrèze Philippe Nauche

Candidat aux législatives, le député sortant de Brive garde l'étiquette PS et ne veut "ni assimilation, ni opposition" au futur gouvernement d'Emmanuel Macron.

Comment réagissez-vous à l'annonce de Manuel Valls, ancien Premier ministre, de vouloir se présenter aux législatives sous le mouvement d'Emmanuel Macron ?

Ca me conforte dans l'idée de ne pas faire cela. Chacun est libre, avec sa propre histoire politique. Moi, je m'inscris dans la logique suivante : en tant que candidat PS, je suis prêt à participer à une majorité soutenant Emmanuel Macron, parce que je pense qu'il est important que son mandat soit une réussite, mais je ne serai pas macroniste. Nous ne sommes pas d'accord sur tous les points de son programme comme la suppression de l'ISF ou de postes de fonctionnaires.

Comment réagissez-vous quand vous entendez que le PS est mort ?

La structure du Parti socialiste est en grande difficulté, mais le courant de pensée social-démocrate n'est pas mort. Pour moi, il y a trois PS actuellement : celles et ceux qui cherchent l'investiture d'En Marche ! comme Manuel Valls ; ceux autour de Benoît Hamon qui veulent se placer dans l'opposition, une attitude qui ne va, a priori, pas dans le bon sens ; et les sociaux-démocrates qui sont prêts à travailler avec le nouveau gouvernement, mais qui ne souhaitent ni une assimilation ni une opposition.

Sur la circonscription de Brive, sentez-vous les militants mobilisés autour de votre candidature aux législatives ?

On le sait, beaucoup ont voté pour Emmanuel Macron  au premier tour de la présidentielle. Mais pour les législatives, oui, je sens que les militants se remobilisent. Beaucoup partagent le sentiment qu'avec 24 % des suffrages au premier tour, Emmanuel Macron aura du mal à disposer d'une majorité absolue à l'Assemblée nationale.

Retrouvez cet article sur le site de La Montagne en cliquant ici

 

philippe-nauche-presentation-organisation-campagne-legislati_3210014.jpeg

Philippe Nauche se représente sur la circonscription de Brive. © Frédéric LHERPINIERE