Mise au point

Je n’appelle à voter pour personne.

En effet, Madame Meunier, candidate LR-UDI est clairement une adversaire politique et même si naturellement les idées d’En Marche me semblent moins inacceptables que celles de LR, bien que très libérales avec Edouard Philippe, Gérald Darmanin et Bruno Le Maire aux postes clés du gouvernement.

L’itinéraire récent de la candidate En Marche, qui a tourné le dos à tous les militants socialistes qui lui avaient permis de devenir ce qu’elle était, ne me permet pas d’appeler à voter pour elle.

A mes yeux, il vaut mieux perdre dans l’honneur que vaincre dans le déshonneur.

Au deuxième tour, chacun doit voter selon sa propre réflexion. Le choix est triple : Voter LR-UDI, Voter LR-En Marche ou voter blanc, c’est-à-dire qu’il n’y a aucune bonne solution pour les femmes et les hommes de gauche. En l’absence de l’extrême-droite au deuxième tour, il ne saurait y avoir de front républicain.

Je laisse aux donneurs de leçons de tous poils, aux itinéraires politiques parfois compliqués et inexplicables, le soin de continuer de venir au secours de la victoire annoncée.

Je ne suis le directeur de conscience de personne.

 

Communiqué_de_presse.jpg